Image communauté d'agglomération Caux vallée de Seine, CVS
  • Inscriptions au transport scolaire 2019-2020 - News - Caux Seine agglo

    Inscriptions au transport scolaire 2019-2020

    Du 18 juin au 31 juillet 2019 !

    En savoir plus

  • Trophées de l’attractivité 2019 : Caux Seine agglo lauréate et coup de coeur ! - News - Caux Seine agglo

    Trophées de l’attractivité 2019 : Caux Seine agglo lauréate et coup de coeur !

    MuséoSeine et l'Espace de coworking primés

    En savoir plus

Comprendre la transition écologique

La transition écologique c’est quoi ?

C’est allier les impératifs des défis climatiques avec la protection de la biodiversité pour garantir que l’environnement puisse toujours nous rendre ses services indispensables, mais aussi pour garder, voire améliorer, la qualité vie de chacun.

Si l’agglo et ses communes ont les moyens d’agir pour accélérer la transition écologique et en faire une opportunité de créations d’emplois, d’innovations technologiques, de transformations urbaines, les changements qu’impliquent cette transition concernent tout le monde (habitant, acteurs associatifs, acteurs économiques). C’est à la fois dans une perspective du long terme autour de choix structurant et aussi dans les actions du quotidien et de court terme (habitat, déplacement, consommation, alimentation…)

En synergie avec les autres démarches du territoire, Caux Seine agglo va organiser sa part du travail en se basant sur quatre piliers pour définir sa trajectoire énergétique et écologique :
 

  • Territoire 100% énergies renouvelables, une démarche conjointe de la Région Normandie et de l’ADEME visant à atteindre l’autonomie énergétique du territoire (hors industrie) en 2040.
     
  • Le Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET), une obligation pour tous les Etablissements Publics de Coopération Intercommunal (EPCI) de plus de 20 000 habitants, qui fait de la communauté d’agglomération le chef d’orchestre des actions qui ont lieu sur le Territoire (ici la délibération d'adoption de notre PCAET).
     
  • Climat Pratic, une autre démarche volontaire qui permet de mieux connaitre les besoins et actions possibles dans les communes.
     
  • Cit’Ergie, une démarche volontaire d’amélioration continue de la gestion des processus et des ressources, qu’elles soient matérielles, énergétiques ou humaines. Il constituera le plan d’action propre à la communauté d’agglomération.
     

La transition énergétique

Les défis de la transition écologique sont nombreux, mais un challenge résonne particulièrement avec l’histoire du territoire, celui de l’énergie.


Caux Seine agglo a décidé de travailler cette thématique au travers d’un dispositif de l’ADEME et de la Région Normandie « Territoire 100% énergies renouvelables ». Faisant partie de 10 territoires pilotes sélectionnés sur la Région, la communauté d’agglomération s’est engagée à ce que le territoire produise autant d’énergie d’origine renouvelable qu’il en consomme, et cela d’ici 2040.


Cet engagement chiffré a été pris hors industrie, qui consomme plus de 80% de l’énergie du territoire. Mais cette dynamique vertueuse s’appliquera à tous les domaines de l’économie. De nombreux dispositifs sont déjà en cours (récupération de chaleur comme entre le SEVED et Téréos, zone d’activité durable comme à Bolbec Saint Jean ou écologie industrielle permettant de valoriser les déchets de certains en ressources pour d’autres) et ils devraient continuer à se multiplier.
 

Pour arriver à l’autonomie énergétique en 2040, il faudra penser en 3 dimensions :

  • La sobriété : Ne consommer que ce dont on a besoin, en changeant nos comportements. Varier l’éclairage public en fonction des heures et de la lumière naturelle, voire du passage réel des véhicules. Choisir les équipements en fonction du besoin réel et les mutualiser autant que possible. Mais aussi des choses aussi simples que couper les veilles des appareils électroniques pendant l’absence de la journée et la nuit.
     
  • L’efficacité : Faire aussi bien en consommant moins d’énergie. C’est par exemple la rénovation énergétique des bâtiments par l’isolation et le remplacement des vieux moyens de chauffage obsolètes et énergivores. Mais aussi en passant aux ampoules LED qui consomment 10 fois moins d’énergies que les ampoules à filament, pour la même lumière.
     
  • Augmenter la production des énergies renouvelables : Faire avec les ressources locales.
    Les 4 principales sur le territoire sont la méthanisation, l’éolien, le solaire (photovoltaïque et thermique) et le bois énergie. Ce sont de futures sources de revenus non délocalisables et des moyens de créer des boucles locales d’autonomie énergétique.

 

La biodiversité c’est quoi ?
Consulter le lien.

Pourquoi la qualité de l’air est un nouveau sujet des plans climat ?
Consulter le lien.

 

+ Infos
Retrouvez-nous sur le site Internet du CODEV Caux vallée de Seine.